«Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice », « Fé bon mais fé fo…», «Il a free il a tout compris» autant de pubs qui restent imprimées dans nos mémoires. Pourquoi ? Car chacune de ces publicités utilise l’humour. Et utilisé judicieusement, l’humour peut porter votre entreprise vers les sommets. Pourquoi et comment utiliser l’humour ? Voici la réponse à vos questions !

On retient bien l’humour

Il est très largement reconnu que le rire a de nombreux aspects positifs (anti-depresseur, lutte contre l’hypertension, oxygénation, améliore la qualité du sommeil, etc), et ce qui nous intéresse principalement, c’est que le rire libère de l’adrénaline, chasse le stress et procure une sensation de bonheur. Dans une époque où stress et tension sont omniprésents, l’humour s’apparente à une bouffée d’oxygène. 

Mais en quoi cela nous intéresse-t-il pour développer notre activité ? Et bien pour communiquer avec notre cible ! 

Le marché de la communication n’a jamais été aussi saturé. Les entreprises communiquent avec des stratégies 360 dans le métro, en 4/3 dans la rue, sur internet, dans les films, à la radio, par SMS, dans des apps, avec des évènements, des partenariats…  Nous n’avons jamais été exposés à autant de communications commerciales. Alors pour que votre communication sorte du lot et atteigne votre but, il faut interpeller, arrêter et marquer votre audience ! 

"L'humour fait vendre !" car il intervient dans le domaine de l'affectif. En caricaturant un petit peu, vous séduisez l'interlocuteur. Si vous faites rire, même sourire vos prospects, ils vous associeront à un moment de bonheur et vous aurez plus de chance qu’ils se souviennent de vous, de les fidéliser et de les transformer en clients. En effet, selon le psychologue William James, pour qu’une information soit gardée en mémoire elle doit être correctement captée par nos sens et donc mobiliser toute notre attention. Le rire est un bon moyen d’interpeller et de mobiliser cette attention tant recherchée.

Selon un sondage Aquafresh réalisé en Novembre 2013, les Français rient en moyenne 4,6 fois par jour. Donnez-leur quelques secondes de joie supplémentaires, ils vous le rendront.

Publicité Herta

Publicité Nestlé

Comment s’y prendre? 

Avant toute chose, il s’agit de bien connaitre sa cible. Il existe des humours très différents et ce qui plait aux uns peut repousser les autres. On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ! Alors prenez le temps de bien analyser la situation, connaitre les centres d'intérets et de comprendre votre cible. Il n’y a pas plus subjectif que l’humour. C’est un outil à utiliser avec précaution. 

Le bon sens préconiserait d’ailleurs d’éviter les blagues discriminatoires, car si l’humour peut vous porter, une plaisanterie de mauvais goût et un « bad buzz » peuvent également vous descendre en flèche, voir même vous causer des problèmes judiciaires. 

De plus, l’humour n’est pas fait pour toutes les industries et toutes les entreprises. Selon votre activité, tourner votre communication en amusement peut vous desservir. Ci-dessous le flop du spot publicitaire de LCL en 2014, qui avait fait appel à Gad Elmaleh l’un des humoristes préférés des français. Devenue la risée du web à l’époque, cette communication est l’exemple même que humour et business ne font pas toujours bon ménage.

Conclusion
Utiliser le rire peut évidemment être un bon moyen de capter l'attention de sa cible et de communiquer une image positive de son activité, mais il n'est pas indispensable. Au risque d'obtenir l'effet inverse de ce que vous espérez, si vous n'êtes pas sûr de vous, et que vous ne connaissez pas parfaitement votre public, évitez de faire de l'esprit. 

Did this answer your question?